Tournez votre téléphone pour consulter ce site sur votre smartphone
Illustration
Illustration

Le montant des loyers defini dans le bail peut-il évoluer ?

Un ajustement optimal qui tient compte des évolutions du marché et du potentiel locatif de la résidence.

Lors de la proposition d’un nouveau bail par le Groupe, le loyer proposé à un propriétaire peut être égal, supérieur ou inférieur à celui qu’il a perçu au cours de la dernière année.

Comme tous les acteurs du marché, le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs a dû faire face à une très forte augmentation des loyers indexés sur l’indice du coût de la construction (ICC) pour tous les baux signés depuis la fin des années 90 jusqu’en 2007 avec dans le même temps, un marché touristique en constante évolution.

Courant 2007, le groupe Pierre et Vacances-Center Parcs a donc modifié dans ses contrats de bail le taux d’indexation des loyers des biens qui est passé de l’Indice du Coût de la Construction à l’Indice de Référence des Loyers, plafonné à 2% d’évolution par an.
Cette décision d’indexation sur l’IRL permet d’éviter une progression trop importante des loyers qui serait trop en décalage par rapport à l'évolution du marché de l’activité touristique pendant la durée du bail commercial.

A l’échéance du bail (il ne s’agit pas à proprement parler d’un renouvellement de bail mais d’un nouveau contrat), le Groupe Pierre & Vacances-Center Parcs fait un bilan de la résidence et de ses perspectives afin de proposer un loyer adapté au nouvel engagement . Côté propriétaire, la rentabilité du patrimoine sur le long terme intègre le revenu en loyers mais également les avantages fiscaux qui génèrent une optimisation fiscale.

Pendant que d’autres opérateurs se sont retirés, le Groupe Pierre et Vacances-Center Parcs a pu s’appuyer sur sa solidité et son expérience pour proposer à ses propriétaires des loyers ajustés aux conditions les plus favorables dans le marché actuel, tout en préservant la pérennité du modèle, et la rentabilité du patrimoine sur le long terme.